Raisons pour bien gérer votre trésorerie


Les évolutions des marchés et des techniques financières ont engendré un besoin spécifique de rationalisation amenant la plupart des groupes à centraliser leurs fonctions essentielles dont la gestion de trésorerie. Une bonne gestion de trésorerie permet en effet des gains financiers significatifs provenant de l’optimisation de la gestion des crédits (conduisant à une réduction du niveau global des concours bancaires) et des placement, de la standardisation et de l’obtention de conditions bancaires favorables, ainsi que d’une couverture des risques plus efficace. Vos prévisions de flux de trésorerie sont comme un système d’avertissement rapide qui vous permet d’éviter les risques de de fonds de roulement et de garantir une
une bonne assise financière.

Voici donc quelques conseils pour assurer une bonne gestion des flux de trésorerie.

 

1- Établissez des prévisions de trésorerie

Mettez en place des objectifs adéquats pour garder un oeil sur vos finances et éviter un déficit fiscal en utilisant un outil qui rassemble vos dépenses et vos recettes mensuelles. Ceci vous permettra d’établir un prévisionnel de trésorerie simple et efficace.

Il faut aussi noter les variations saisonnières en prenant en compte les coûts fixes et les coûts variables dans les prévisions de trésorerie d’une manière plus réaliste.

 

2- Avoir une bonne maîtrise sur les paiements

Pour gérer vos budgets et éviter les incidents de paiements, mieux vaut envoyer vos factures rapidement sans laisser trainer les impayés. Nous vous conseillons également de fixer dès le départ des conditions de paiement claires avec les fournisseurs pour que votre fonds de roulement couvre les dépenses de l’entreprise avant qu’elle perçoive les paiements de la part de ses clients. Ces sommes sont donc là pour que l’entreprise puisse continuer à “rouler”, en tenant compte des délais de paiement qui sont accordés à sa clientèle. Généralement, le délai de paiement est de 30 jours.

En sachant que quand les paiement se font à temps, ça vous aide à avoir une bonne gestion de trésorerie.

 

3- Maîtrisez la gestion des stocks

Une bonne gestion de la trésorerie consiste aussi à une bonne gestion de stocks.

Chaque semaine ou chaque mois, nous vous conseillons de vérifier vos registres de stocks aussi bien que vous verifier votre compte bancaire.

Le succès d’une organisation est déterminé, entre autres, par sa capacité de proposer le bon produit au bon moment et au bon endroit. Un stockage intelligent contribue de manière décisive à l’objectif stratégique de la satisfaction des clients.

 

4- Anticipez les problèmes avant qu’ils n’arrivent

Agir une fois qu’un problème survient pourra avoir des conséquences néfastes pour l’entreprise.

Il est d’abord important de construire proprement et suivre son plan de trésorerie prévisionnel en gardant un oeil sur la situation du marché, sur les clients et les fournisseurs qui représentent un risque de solvabilité et même quand le problème est détecté, il faut agir rapidement et efficacement pour le résoudre. En cas de doutes ou d’incertitudes, discutez avec un comptable ou un mentor qui vous aidera à trouver une solution.

 

5- Exigez des acomptes de chez vos clients

Pour éviter le risque des non-paiements, il est dans votre intérêt de demander des acomptes à vos clients. C’est tout à fait légale de les demander au moment où les clients passent une commande ou bien au moment de la livraison. Si vous êtes une entreprise prestataire de services, vous avez droit à 50% avant de commencer le travail. Si votre business est principalement la vente des produits, vous avez la possibilité d’avoir des acomptes à la commande ou à la livraison à l’acquisition d’un nouveau client. 

Nous vous conseillons de garder toujours de bonnes relations avec les clients solvables qui paient à temps et en totalité, car c’est ceux qui assurent un bon fond de roulement pour l’entreprise.

 

6- Mensualiser vos frais

En divisant vos charges d’une manière égale sur des mensualités, vous permettra une gestion et un contrôle régulier sur l’évolution de votre trésorerie. En outre, parfois vous avez la possibilité de régler vos dépenses selon des forfaits. ce qui vous aidera à anticiper le montant des imprévus, et vous aurait donc une bonne maîtrise sur ce que vous devriez payer chaque mois.

Moins d’imprévu signifie moins de dépenses supplémentaires et plus de contrôle sur votre trésorerie.

 

7- Garder une bonne relation avec votre banquier 

Pour éviter l’installation d’un climat de méfiance entre vous et votre banquier, mieux vaut d’abord apprendre à mieux se connaître et à connaître les besoins des uns et des autres.

Considérez votre conseiller bancaire comme un allié important au moment où vous risquez d’avoir des risques d’insolvabilités. Il est là pour vous soutenir et vous aider à trouver des solutions à vos éventuels problèmes de fonds de roulement.Tenez le au courant de votre situation financière à l’avance afin qu’il réagissent le plus tôt possible pour vous subvenir au moment de crises.

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *